Se préparer

Les Jeux

La boutique

La carte

Légendes

Châteaux en Rhône-Alpes

Rejoignez-nous sur Facebook

L'histoire Rhône Alpes

 

Eclatée entre plusieurs nations gauloises (Ségusiaves, Allobroges, Voconces), la région connaît son heure de gloire à l'époque gallo-romaine. Les premières colonies romaines datent du I er siècle av. J.-C., la plus célèbre étant Vienne. La fondation de Lyon, en 49 av. J.-C., sous le nom de Lugdunum, consacre l'essor de cette période. La ville natale de l'empereur Claude devient rapidement la capitale des Gaules. D'autres villes gauloises importantes se développent, notamment Grenoble, l'ancienne Cularo des Allobroges, devenue Gratianopolis. Un réseau dense de voies romaines - y compris à travers les Alpes -, d'importants monuments (théâtres de Lyon et de Vienne, amphithéâtre des Trois-Gaules à Lyon), des maisons richement ornées, à l'image de celles des vestiges de Saint-Romain-en-Gal, sont les témoins d'un passé exceptionnel.

 

La fin de l'Empire et le Moyen Age marquent au contraire un long et profond déclin politique et économique. L'ancienne province romaine éclate en plusieurs entités politiques, absorbées à l'époque féodale par le royaume de France et l'Empire germanique. Il faut attendre le XIVe siècle pour que le Dauphiné soit rattaché à la France. Jusqu'au XIXe siècle, ce partage a survécu dans le vocabulaire, les bateliers du Rhône nommant la rive gauche Empie (l'«Empire») et la rive droite Riaume (le «Royaume»). Les villes alors, Lyon en particulier, perdent la plus grande partie de leur population et de leur richesse au profit de celles du nord du pays.

 

source www.francegenweb.org

Partager
Imprimer

Rejoignez-nous !