Se préparer

Les Jeux

La boutique

La carte

Légendes

Rejoignez-nous sur Facebook

Préparer votre randonnée

Préparer votre randonnée demande de l'anticipation, le mieux étant de s'y prendre la veille afin de ne pas partir dans la précipitation et d'oublier des affaires qui vous seront importantes, voir vitales. Il faut impérativement passer par ces 5 étapes avant de partir sereinement en randonnée.

La randonnée est très bonne pour la santé mais n'oubliez pas qu'il s'agit d'un sport qui demande donc de vous y préparer à l'avance !

 

1- L'itinéraire

 

Etape 1 : L'itinéraire

Préparer une randonnée sur une carte, un topo guide ou internet, nécessite de connaître son niveau et le niveau des personnes qui vous accompagnent. Niveau de résistance physique mais aussi niveau d'expérience. Les mauvaises surprises pourraient vous obliger à abandonner votre objectif initial pour un retour prématuré à la maison.

Il est communément admis qu'un adulte marche à 5km/h. Oui, sur un trottoir et sans sac à dos. En montagne, avec de grandes montées et un sac de plus de 10kg, la donne change. Ne vous engagez donc pas dans des étapes de 40km. Tablez plutôt sur un rythme de 4km/h sur une étape plate et 2.5km/h sur une étape en montagne avec un fort dénivelé.

Pour choisir un itinéraire de randonnée, il vous faut une carte. A vous de choisir si vous préférez consulter la carte d'un topo guide, une carte TOP25 de l'IGN ou une carte dynamique sur internet. Attention dans le choix de vos sentiers, êtes-vous capable de vous orienter seul avec une carte et une boussole ou est-il préférable de suivre un sentier balisé ?

Pensez à tous les détails

- itinéraire en boucle ou pas

- accès au point de départ (train, voiture)

- distance

- dénivelé

- altitude

- passages délicats

- ravitaillements en eau et en nourriture

- lieux de bivouac / gîte / refuge

2- La météo

Etape 2 : La météo

Anticipez les conditions climatiques que vous allez rencontrer. Outre la fatigue physique, lutter contre les éléments peu vite devenir usant et dangereux. Servez-vous de notre météo du jour en page d'accueil ou rendez-vous sur le site de météo France : www.france.meteofrance.com


Serez-vous en altitude, est-ce qu'il va faire froid ? La météo annonce-t-elle de la pluie, voire de la neige ? Au contraire, est-ce la canicule qui vous attend ?

Vous adapterez votre tenue et votre liste de matériel en fonction donc ne la négligez pas ; en montagne les conditions climatiques changent très vite et vous pourriez vous mettre en danger inutilement.

3- La tenue


Etape 3 : Votre tenue

 

Comme signalé dans l'étape précédente, votre tenue est à adapter en fonction des conditions climatiques.

La randonnée est un sport donc pensez technique avant de pensez à l'esthétique !

Les vêtements :

Il vous faut des vêtements confortables, respirants et imperméables. Il faut utiliser le système des 3 couches : 1 couche près du corps, 1 couche thermique, 1 couche de protection. Le but est d'avoir un système modulaire pour faire face à toutes les évolutions de la météo et qui puisse s'adapter à votre effort. N'oubliez pas les extrémités : mains et tête ! Prenez éventuellement des gants, une écharpe et un bonnet. Il est important de comprendre que chaque couche devra évacuer la transpiration si vous ne voulez pas vous retrouver trempé de sueur.

 

Les chaussettes :

Fini le temps où le montagnard enfilait de grosses chaussettes dans ses lourdes chaussures de randonnée, qu'il roulait ensuite au bas du mollet. Préférez des chaussettes fines, qui épouseront bien votre pied et évacueront mieux la transpiration.

 

Les chaussures :

Tout comme il est crucial pour le pilote de formule 1 d'avoir les bons pneus, il est crucial pour le randonneur d'avoir les bonnes chaussures de randonnée.

Le tout est de choisir des chaussures qui soient confortables pour vous. Certains préfèrent randonner avec des chaussures qui tiennent bien la cheville pour éviter les entorses. Des chaussures en cuir seront plus rigides et imperméables mais ont de fait le défaut d'être lourdes et longues à sécher. Une membrane imper-respirante peut dans ce cas être le bon compromis technique.

Important : Si vous y allez avec des enfants, tout âge confondu, n'oubliez pas de leur prendre aussi des chaussures adaptées, étant plus fragile ils peuvent se blesser, voir se fatiguer plus rapidement avec des chaussures inadaptées.



Le sac à dos :

Il existe toutes sortes de sacs à dos, allant de 10 à plus de 100 litres. Son volume dépend de ce que vous voulez en faire.

- 10-15L pour une balade

- 25-30L pour une randonnée à la journée

- 40-60L pour un trekking itinérant

- 70L et plus pour une randonnée hivernale


Plus important que la largeur ou l'épaisseur des bretelles, c'est la ceinture ventrale qu'il faut essayer. C'est elle qui déchargera jusqu'à 70% du poids du sac à dos des épaules sur les hanches. La hauteur de dos du sac, après réglage, doit permettre d'ajuster la ceinture ventrale juste au dessus de la crête des hanches.



Les bâtons de marche :

Les bâtons de marche apportent un plus, c'est indéniable. Ils aident dans l'effort, équilibrent dans les passages délicats et soulagent dans les descentes.

Choisissez les et réglez les à bonne longueur. Longueur des bâtons = hauteur du randonneur x 0.7.

Fuyez les poignées en plastique dur à cause de la transpiration qui va se créer entre la poignée et la paume de vos mains, qui les fera glisser.

 

4- Le sac à dos


Etape 4 : Votre sac à dos

Que vous partiez 1 jour ou 1 semaine, un sac à dos sera indispensable.

Au calme, faites une liste du matériel à emporter pour votre randonnée. Prenez votre temps pour la retoucher et ajouter tout ce dont vous aurez besoin. Ce n'est pas du temps perdu, car la clé d'une bonne préparation est la réflexion. De plus, une fois que vous aurez votre liste, elle ne devrait pas beaucoup varier d'une randonnée à l'autre.

Elle devrait s'articuler autour de quelques thèmes selon la randonnée prévue :

- matériel de bivouac (si randonnée itinérante)

- ustensiles de cuisine (couteau, assiette...)

- collations + hydratation (détail en étape 5)

- vêtements (Chapeau, gants, bonnet...)

- pharmacie (trousse à pharmacie avec du désinfectant, pansements...)

- protection (Crème solaire, stick à lèvres, lunettes de soleil...)

- hygiène (Prévoir du papier toilette bio-dégradable)


N'ajoutez pas plein de petites choses à la dernière minute qui ne vous serviront qu'à alourdir votre sac à dos. Chargez bien votre sac, placez les objets lourds près du dos pour améliorer le centre de gravité. Gardez à portée de main de quoi vous orienter et de quoi vous protéger de la pluie. Utilisez un maximum de poches / sacs plastiques / sac de congélation pour compartimenter votre matériel. Les sacs de congélation ont aussi l'avantage de garder vos affaires à l'abri de la pluie.

 

5- La collation

Etape 5 : Votre collation

Préférez les sucres lents ou le fructose des fruits secs, qui apportent une énergie de longue durée. N'oubliez pas de bien manger la veille de votre randonnée, votre corps peut déjà stocker de l'énergie.

Prévoyez assez pour toute la durée de votre randonnée, autant prévoir trop que pas assez pour avoir assez d'énergie pour continuer tranquillement votre randonnée.

Selon la randonnée vous pouvez prévoir de vous restaurer à une auberge ou refuge qui se trouverait sur votre parcours, cependant cela n'empêche en aucun cas de prendre quelques aliments dans votre sac à dos au cas où !

Le plus important dans votre sac à dos est l'eau !

L'étude de l'itinéraire et les renseignements sur les conditions climatiques vont guider votre choix dans la quantité d'eau à emporter. La poche à eau est unanimement appréciée car elle permet de boire en marchant et régulièrement. Si nécessaire, prenez une bouteille d'eau supplémentaire ou des pastilles de décontamination qui vous permettront de vous ravitailler à une fontaine ou une source.


Très important : prévoyez un sac plastique qui fera office de poubelle, respectez la nature et les randonneurs qui passeront découvrir le lieu après vous !

 

Vous voila maintenant prêt pour visiter les Châteaux Forts de France et n'oubliez pas qu'il ne s'agit pas d'une course, "qui va doucement va loin".

Source du Guide pratique du randonneur de Françoise Kouchner, éditions du Broché

Partager
Imprimer

Rejoignez-nous !