Se préparer

Les Jeux

La boutique

La carte

Légendes

Le Tonnelier du château de Arnsbourg

On raconte qu'avant d'être une ruine, le château de Arnsbourg en Alsace était habité par un châtelain gourmet et grand connaisseur en vins avec une cave exceptionnelle.

"Il y a bien longtemps de cela, un charbonnier traversait la forêt. La chaleur de cet été était intenable et comme la sècheresse sévissait notre homme souffrait terriblement de la soif.

Hélas, point de source ou de ruisseau pour désaltérer ce courageux voyageur. En passant près des rochers sur lesquels s'élèvent les ruines du château, une bonne odeur de vin monta vers lui et il pensa : "Si seulement quelqu'un voulait me donner un peu de vin  !"

Soudainement, apparu sur les ruines un petit homme avec une longue barbe blanche, un tablier de cuir à la taille, un trousseau de clefs à la ceinture. Cette apparition lui faisait des signes amicaux et l'invitait à le suivre. Notre 'mort-de-soif' suivi le tonnelier sans se poser de question. Ensemble Ils descendirent de nombreuses marches à moitié effondrées et couvertes de mousse. Etait ce la descente aux enfers ? 
 
Soudain, le tonnelier s'arrêta devant une immense et solide porte, prit une gigantesque clef rouillée à son trousseau et ouvrit. Ils entrèrent dans une grande cave voûtée,  bien fraîche avec une odeur alléchante, forte et suave. Le vieux tonnelier servit dans un verre de cristal finement taillé, un liquide d'une merveilleuse couleur sang... Il le tendit au charbonnier en disant :

"Tiens, bois, c'est du vin que buvait le seigneur d'Arnsbourg et que je ne devais lui servir qu'aux jours de fêtes. J'étais son tonnelier, et je suis condamné à rester ici pendant deux cents ans encore, sans pouvoir jouir de la paix éternelle, parce que de mon vivant j'ai mis de l'eau dans le vin des serviteurs."

Le charbonnier but à grands traits. Jamais il n'avait goûté un vin aussi bon ; Jamais il n'avait été rempli d'une telle allégresse, de tant de jeunesse et de joie. Il remercia le tonnelier souriant et, animé de nouvelles forces, il rentra chez lui.De retour au village, il raconta son histoire, qui fit évidemment le tour du pays... mais personne ne le crut, car il semblait ne plus avoir toute sa tête !

Depuis, beaucoup de bons vivants et de buveurs ont visité les ruines du château d'Arnsbourg, mais le tonnelier n'est jamais apparu. Pourtant, certaines années, pendant la floraison des vignes, des vignerons prétendent qu'un parfum agréable et subtil monte du sol et enveloppe toutes les ruines du château.

Partager
Imprimer

Rejoignez-nous !