Se préparer

Les Jeux

La boutique

La carte

Légendes

Châteaux en Alsace

Rejoignez-nous sur Facebook

HISTOIRE ET GEOGRAPHIE DE L’ALSACE

 

La Région

 

 La région


 

La Région Alsace forme la plus petite des régions administratives françaises. D'une superficie de 8 280 km2, elle s'étend sur environ 200 km de long, et s'étire sur 30 à 40 km de large.

La sainte patronne de la région est Sainte Odile, fille d'Adalric ou Etichon, duc d'Alsace.

L'Alsace est une des rares régions françaises à avoir conservé ses traditions anciennes. Le costume traditionnel se compose d'une coiffe avec grand noeud noir, une jupe rouge bordée de velours noir et un boléro de velours noir à paillettes sur la blouse blanche. Dans les campagnes et en semaine le costume traditionnel alsacien se formait d'une jupe et blouse noires. Les familles de confession protestante portaient quant à elles des noeuds noirs à pans plus longs derrière et les familles aisées portaient des noeuds blancs. Toutefois, la couleur du noeud variait selon les localités : à Geispolsheim il était rouge ; à Bitschhoffen il était écossais ; dans d'autres localités alsaciennes il était de couleurs claires, imprimé à fleurs. A noter que le grand noeud noir se portait aussi Outre-Rhin (Pays de Bade) avec des variantes. Dans le Sundgau (sud du Haut-Rhin), le bonnet était avec paillettes et dentelles. (Source Quid, 2000)

Le climat alsacien est semi-continental avec des hivers assez froids (60 à 70 jours de gelée par an), et des étés chauds et secs. Située à l'abri des vents humides de l'ouest grâce aux Vosges, l'Alsace bénéficie d'un ensoleillement important.

La langue parlée dans la région depuis le Ve siècle est un dialecte germanique que les Allemands nomment "Elsässerdeutsch". Considéré comme un des parlers franciques et alémaniques, il serait la deuxième langue autochtone parlée en France en nombre d'interlocuteurs. Le dialecte varie parfois selon les localités.
  
L'Alsace comporte le versant oriental des Vosges, avec massif cristallin ("Grand Ballon" ou "Ballon de Guebwiller" avec 1 424 m d'altitude, "Hohneck" à 1 361 m d'altitude, et "Ballon d'Alsace" haut de 1 247 m), vallées profondes (vallées de la Doller, de la Thur, de la Fecht, de la Weiss, de la Liepvrette). Les collines sous-vosgiennes ont une altitude d'environ 500 m, et l'on y trouve vignobles et cultures fruitières. La plaine d'Alsace est une terre de loess (blé, betterave à sucre, plantes fourragères, vergers, houblonnières, tabac,...) et alterne avec des rieds (basses plaines humides derrière la levée alluviale du Rhin).

 

  Le climat

 

 

Le climat alsacien est « semi-continental d'abri et montagnard ». La continentalité est marquée dans le fossé rhénan par des précipitations estivales plus importantes en hiver et une amplitude extrême thermique annuelle, c’est-à-dire l’écart entre la température maximale moyenne de juillet et la température minimale moyenne de janvier, qui dépasse les 27,5 °C. À l’échelle de la France, ces deux marqueurs sont typiques de la plaine alsacienne. En revanche, sur les reliefs la répartition annuelle des précipitations est similaire à celle du reste de l’hexagone et l’amplitude extrême thermique annuelle y est assez faible (14 °C au Grand Ballon soit moins qu’à Paris).

source Wikipédia

 

Histoire

 

 La chronologie historique

 

L'an 6 Troupes romaines retirées de la frontière rhénane. Germains établis sur la rive gauche du Rhin.
409

 

Organisation du réseau fortifié de Strasbourg (tractus Argentoratensis), et installation d’un comes à Strasbourg.

 

 451

  

Fin de la période romaine : Strasbourg détruit par les Huns et occupée par les Alamans.

500 : Début supposé du Moyen-âge

 

496 ou 506

 

Victoire de Clovis sur les Alamans. L’Alsace est annexée au royaume franc.

Milieu du VIe siècle 

Fondation de l’évêché de Strasbourg

 

Vers 610

 

Apparition du nom Alsace.

Vers 640-vers 740 

Création du duché d'Alsace pour contrôler les Alamans mal soumis. Le pays, toujours sous administration franque, est élevé au rang de duché. L'Alsace est dirigé par les Etichonides. Le duc Attic fixe son palais au Hohenbourg.

 

Vers 670-vers 693

 

L'abbaye Saint Etienne de Strasbourg est fondée par le duc Adalbert, frère de Sainte Odile.

720

 Décès de Sainte Odile. Elle sera vénérée comme protectrice et patronne de l'Alsace

740

 

Décès sans successeur direct du duc Liutfried. Pépin le Bref en profite pour supprimer le duché d'Alsace, devenu trop puissant et trop indépendant à ses yeux. Le duché est remplacé par deux comtés qui prendrons plus tard le nom de Nordgau (Basse-Alsace) et Sundgau (Haute-Alsace).

 

760

Les carolingiens placent l'Alsace sous de nouvelles administrations religieuses et civiles. La Basse-Alsace relève du diocèse de Strasbourg (archevêché de Mayence) tandis que la Haute-Alsace dépend du diocèse de Bâle (archevêché de Besançon) 

831

 

Louis le Pieux confirme aux habitants de Strasbourg l'exemption des droits de douane dans tout l'empire.

 

842

Serments de Strasbourg entre Charles le Chauve et Louis le Germanique. Signature du traité de Strasbourg, premier document en langue tudesque et romane. 

 

843

 

 Traité de Verdun : l’Alsace attribuée à la Lotharingie.

Vers 860

Le Livre des Evangiles d’Otfrid de Wissembourg. 

870

 

Traité de Meersen : l’Alsace passe à Louis le Germanique (Alsace rattachée à la Germanie jusqu’au XVIIe siècle).

 

880

Fondation de l’abbaye d’Andlau par l’impératrice Richarde. 

884

 

Alsace divisée en deux comtés : Nordgau et Sundgau.

 

917, 926

Invasions hongroises. Les hongrois pillent l'Alsace et détruisent la ville de Bâle ainsi que l'abbaye de Murbach. 

925

 

L’Alsace rattachée au royaume de Germanie par Henri Ier.

 

988

Le duc de Souabe Conrad Ier annexe l'Alsace à son duché.

 

1000

 

Hugues IV d'Eguisheim, comte de Nordgau, épouse Heilwige, héritière du comté de Dabo. Ce mariage lui permet d'asseoir solidement son pouvoir en Basse-Alsace.

1001-1028 

Werner de Habsbourg, évêque de Strasbourg, constructeur de la cathédrale romane.

 

1048-1054

 

Pontificat de Léon IX (Brunon d’Eguisheim).

1082-1100 

Otton de Hohenstaufen, évêque de Strasbourg.

 

1096

 

L'évêque de Strasbourg Otton de Hohenstaufen ainsi que plusieurs seigneurs alsaciens partent pour la première croisade.

1105-1147 

Frédéric le Borgne, duc de Souabe et d’Alsace.

 

Vers 1125

 

Les Habsbourg acquièrent le titre de Landgraves de Haute Alsace.

1125 

Frédéric de Hohenstauffen prend le titre de duc d’Alsace.

 

Vers 1130-1150

 

Rédaction du premier statut municipal de Strasbourg.

1164 

Privilège de Frédéric Barberousse accordé à la ville de Haguenau.

 

Fin XIIe siècle

 

Hortus Deliciarum, manuscrit, encyclopédie chrétienne réalisée par Herrade de Landsberg au couvent de Hohenbourg (Mont Sainte-Odile). 1ère encyclopédie connue réalisée par une femme.

Vers 1214 

Deuxième statut municipal de Strasbourg.

 

1217-1237

 

Woelfelin, préfet de Frédéric II en Alsace, fait entourer plusieurs villes d’une enceinte de pierre.

1223

Fondation des couvents de Franciscains de Haguenau et de Strasbourg.

  

1220-1230

 

Irruption de l’art gothique en Alsace.

1224 

Fondation du couvent des Dominicains à Strasbourg.

 

1262 (8 mars)

 

Bataille d’Oberhausbergen. Fin de la domination épiscopale sur la ville de Strasbourg. Strasbourg, ville libre d’Empire.

1273 

Élection à l'Empire de Rodolphe de Habsbourg, Landgrave de Haute Alsace. Il crée le grand bailliage (Landvogtei) de Haguenau.

 

1283

 

Construction du pont de Brisach sur le Rhin.

1310 

Fondation des foires de Haguenau.

 

Fin XIIIe siècle

 

Les Antonites s’installent à Issenheim.
1331-1360

 Révolutions dans les villes, qui mettent fin à la domination du patriciat et assurent le pouvoir municipal auxcorporations de métiers. 

 

1336

 

Privilège impérial pour la foire de Strasbourg.

1349

La peste noire en Alsace – Pogroms contre les Juifs.

 

1354

 

Fondation par Charles IV de la ligue des dix villes impériales (Décapole).

1365 

Première invasion des « Anglais ».

 

1378-1415

 

Le grand schisme d’Occident.

1388 

Construction du pont du Rhin à Strasbourg (dernier pont avant la mer).

  

1415

 

Concile de Constance, qui lance l’interdit sur la ville de Strasbourg.
      Rétablissement de la foire de Strasbourg (première création : 1336).

  

1419-1422

 

Guerre dite de Dachstein entre la Ville de Strasbourg et la noblesse de basse Alsace.

 1439

Première invasion des Armagnacs ou Ecorcheurs
      Achèvement de la cathédrale de Strasbourg par Jean Hultz.

  

1434-1444

 

Gutenberg à Strasbourg.

1453 

Fin de la guerre de Cent Ans - Prise de Constantinople par les Ottomans. 

 

1460

 

Jean Mentelin imprime la Bible.

1463-1467 

Le sculpteur Nicolas de Leyde à Strasbourg.

  

1473

 

Les villes alsaciennes, les Cantons Suisses, le duc d'Autriche et le duc de Lorraine forment la Basse Union d'Alsace pour contrer les ambitions de Charles le Téméraire.

1469-1474 

Les possessions des Habsbourg en Haute-Alsace engagées au duc de Bourgogne.

  

1493

 

Première conspiration du Bundschuh, tentative d'insurrection paysanne.

1494 

Sébastien Brant publie le Narrenschiff, ouvrage satirique
  1500 : Supposée fin du Moyen-âge

 

1502

 

Querelle de Wimpheling et de Murner à propos de la Germania.

1515 

Mulhouse s’allie à la Confédération helvétique.

 

1521

 

Début de la Réformation en Alsace.

(source: Fédération des sociétés d'histoire et d'archéologie d'Alsace http://www.alsace-histoire.org)

 

 

 Le duché d'Alsace VIIe - VIIIe siècle

 

source www.crdp-strasbourg.fr

 

Les châteaux médiévaux et villes fortifiées du Bas-Rhin XIIe-XIVe siècles

source www.crdp-strasbourg.fr

 

Les châteaux médiévaux et villes fortifiées du Haut-Rhin XIIe-XIVe siècles

source www.crdp-strasbourg.fr

 

Géographie

  La géographie

 

L'Alsace, avec ses 8 300 km², est la plus petite région de France, divisée en deux départements, le Bas Rhin (67) et le Haut Rhin (68).
Sa population est de plus de 1,6 millions d'habitants (Alsaciens) et son chef lieu est Strasbourg.

L'Alsace est principalement une plaine, formée suite à l'effondrement de la zone tectonique située entre les Vosges et la Forêt Noire, façonné ensuite au fil du temps par le Rhin qui coule au centre de la plaine ainsi formée.

La diversité géographique est très importante. D'Ouest en Est, les reliefs sont les suivants :
-> les Vosges, montagnes peu élevées, recouvertes de fôrets,
-> les collines sous vosgiennes, principalement consacrées à la viticulture,
-> puis la plaine en elle-même comprenant des zones de ried, fréquemment inondées.

Le climat Alsacien est semi continental. L'hiver y est rigoureux et les étés très chauds. Les précipitations sont faibles (Colmar est la ville la plus "sèche de France"), les Vosges protégeant la région contre les intempéries.

L'Alsace couvre une surface de 8 300 km² (190 km de long sur 50 km de large soit 1,5 % de la superficie de la France), ce qui en fait la plus petite des régions administratives de France métropolitaine, la Corse ayant une surface de 8 680 km. Elle s'étend du sud au nord le long du Rhin qui la borde à l'est.

Depuis 1815, elle est limitée au nord par la rivière Lauter, où commence le Palatinat allemand, et à l'est par le Rhin, à l'est duquel s'étend le Bade-Wurtemberg, au sud par la Suisse, au sud-ouest par la Franche-Comté et à l'ouest par la Lorraine.

Son espace est découpé en plusieurs ensembles de relief :

-> à l'est, la plaine d'Alsace drainée par l'Ill et consacrée à la grande culture céréalière. La forêt y occupe encore des espaces importants : forêt de Haguenau au nord et celle de la Hardt et du Nonnenbruch au sud ;

-> entre le Rhin et l'Ill, le Ried. Cette zone marécageuse et humide conserve ses caractères naturels remarquables façonnés par le vieux fleuve autrefois sauvage (forêts rhénanes parcourues par les bras du Rhin, prairies inondables, sources phréatiques, rivières).

-> à l'ouest dominent les Vosges, ou massif vosgien, entaillées de larges vallées des affluents de l'Ill ; ici ce sont les pâturages d'altitude (Hautes Chaumes) qui alternent avec la forêt ; le Grand Ballon 1 424 m (ex ballon de Guebwiller) est le point culminant d'Alsace, il est situé dans le Haut-Rhin;

-> les collines sous-vosgiennes font le lien entre les deux ensembles. Le piémont vosgien est la zone où s'étend le vignoble alsacien ayant une limite supérieure de culture atteignant 467 m au Rangen de Thann et 478 m à Osenbach.

-> le Sundgau, région de collines au sud de Mulhouse.

-> le Jura alsacien à l'extrême-sud de la région avec pour point culminant le Raemelspitz à 832 m. Le Jura alsacien occupe l'extrémité nord du massif du Jura. C'est dans ce massif que l'Ill prend sa source.

 source http://www.alsace-passion.com

 

 La géologie

L'Alsace est la partie occidentale de la plaine du Rhin située sur sa rive gauche. C'est un fossé d'effondrement, appelé aussi rift ou graben, d'âge oligocène, associé à ses épaulements latéraux : les Vosges et la Forêt-Noire. Le massif du Jura, formé par glissement (induit par la surrection alpine) de la couverture mésozoïque sur les formations triasiques (« couches savon ») recoupe la région de Belfort.

 

-> Le fossé rhénan s'est effondré durant le tertiaire, en conséquence la région a été plusieurs fois envahie par la mer, ce qui explique une sédimentation variée : marne, calcaire, sel gemme, marbre. De plus, au quaternaire, des dépôts éoliens de loess ont lieu.

 

-> Le Sundgau qui était alors un vaste plateau calcaire a été recouvert par les mers secondaires, au commencement de l'ère tertiaire. Au début de l'Oligocène, on assiste à un affaissement du fossé rhénan à l'origine de la pénétration marine. À la fin de l'Oligocène, la mer se retire définitivement laissant des dépôts de sédiments très fins. À la fin du tertiaire et au début du quaternaire le surélèvement des Vosges et de la Forêt Noire entraîne la formation du Jura qui est le résultat de plusieurs phases de plissements, entrecoupées par des phases d'érosion. La nappe de cailloutis d'origine alpine que l'on trouve dans le Sundgau est due à l'érosion très intense du Jura par le Rhin qui, pris dans un couloir rejoignait alors l'actuelle vallée du Doubs. Ce n'est que l'affaissement du fossé rhénan qui a modifié le cours du Rhin et le régime hydrographique par les phénomènes de capture.

 

-> Les Vosges sont constituées au Nord par du grès (plateau lorrain) et au Sud par du granite ; les granites sont des structures hercyniennes exhumées lors des soulèvements latéraux conjoints à l'effondrement du rift.

 

-> Le Jura, soulevé plus tardivement (au Miocène) est constitué de calcaires et de marnes d'âge le plus souvent jurassique, donc beaucoup plus anciens que les formations de la plaine alluviale du Rhin.

 

La structure tectonique du sous-sol (fossé d'effondrement) explique une certaine activité sismique en Alsace.

 

 

Des gisements de pétrole ont été exploités au nord (à Pechelbronn, près de Niederbronn-les-Bains, l'un des premiers gisements au monde à être exploité, en 1740), ainsi que des gisements de potasse datant de l'oligocène près de Mulhouse. Des mines d'argent ont également été exploitées jusqu'au début de XXe siècle près de Sainte-Marie-aux-Mines.

 

  La sismologie

La zone la plus active sur le plan sismique en Alsace est le Sundgau dans le sud du Haut-Rhin, tant par le nombre que par l’intensité des séismes qui l’ont touché. Ce territoire a été frappé par plusieurs séismes d’intensité supérieure à VI. Le plus dévastateur fut celui de Bâle du 18 octobre 1356 (intensité épi centrale VIII-IX), d'une ampleur inédite en Europe de l’Ouest. Bien que moins soutenue, l’activité sismique du fossé rhénan est significative et apparaît plus forte que celle des régions voisines. Une dizaine de séismes d’intensité supérieure à VI sont à dénombrer, dont le plus récent date du 15 juillet 1980. Le massif vosgien ne montre qu’une activité sismique diffuse et peu intense.

 

source Wikipédia

Partager
Imprimer

Rejoignez-nous !